Confcall Biblique 01 80 14 00 57 – Code d’accès : 731156#

témoignages

Ils ont grandi et se sont édifiés avec la FPMA Réunion. Découvrez leurs témoignages.
nous contacter

Les parents disent souvent ceci: « la première chose à faire quand on réside à l’étranger est de trouver une Eglise qui prend en charge notre vie spirituelle ». Arrivé à l’île de la Réunion en 2011, j’ai suivi ce précieux conseil. A l’époque, ma soeur connaissait déjà la FPMA Réunion et c’est grâce à elle que je me suis intégré à cette Eglise. J’ai été chaleureusement accueilli par les membres de l’Eglise et très vite, j’y ai trouvé ma place.

Les prédications de dimanche et les études bibliques du jeudi soir ont contribué à ma maturité spirituelle. La Parole de Dieu que j’ai reçu à travers ces enseignements m’ont aidé à avancer dans le chemin que Dieu m’a déjà réservé à l’avance. J’étais membre de la chorale Anjomara. Les moments de répétition, ainsi que le chant de la chorale le dimanche, étaient pour moi un privilège d’entendre la Parole de Dieu à travers ces chants avant de la proclamer à l’assemblé en chantant. C’était réconfortant! La Réunion était pour moi une sorte de préparation, comme le désert, avant d’entrer dans la terre promise qui est Paris. L’Eglise m’a beaucoup donné dans cette préparation.

Avant de quitter la Réunion, je rends grâce au Seigneur car on pu redynamisé la section STK de la FPMA Réunion. Par son Amour, je suis, actuellement, Pasteur à la FPMA Troyes et Pasteur aumônier de la STK national. Je termine par un proverbe malgache qui dit: « Si on peut se servir d’un arbre pour fabriquer un canoë, c’est parce que la terre, où il a été planté, est fertile. »  Merci FPMA Réunion!  Soli Deo Gloria.

HENINTSOA

Pasteur à la FPMA Troyes et aumônier de la STK

J’ai commencé à fréquenter l’Eglise FPMA La Réunion à l’âge de 5 ans. J’ai tout d’abord appris les bases de la foi chrétienne grâce à l’école du dimanche où nous avions eu des enseignements très enrichissants et adaptés à notre âge. Ensuite, j’ai intégré la Chorale Feon’ Anjomara car j’aimais beaucoup chanter et louer Dieu avec les autres paroissiens.
Mais au-delà de tout cela, c’est dans cette Eglise que j’ai rencontré Jésus-Christ mon Sauveur.
Le jour favori de la semaine pour moi, c’était le dimanche matin où nous allions ma famille et moi louer et glorifier le Seigneur ! Les prédications ont une portée salvatrice et les cellules de prière et études spirituelles ne manquent pas afin d’édifier notre foi et arriver à la connaissance de la Parole de Dieu !
Je suis très attachée à l’Eglise FPMA La Réunion car c’est là-bas que j’ai grandi, que j’ai fait de très belles rencontres de personnes formidables qui m’ont inculqué de bonnes valeurs et encourager à me rapprocher encore plus du Seigneur et à me confier en Lui seul.
La FPMA est pour moi une bénédiction dans ma vie, c’est une Eglise fondée sur un rocher qui ne périt pas : Jésus Christ. C’est avec elle que j’ai décidé de poursuivre mon cheminement spirituel pour saisir le prix de l’appel de Dieu.
GLOIRE A DIEU pour l’existence de la FPMA La Réunion et puisse l’Amour, la Foi, l’Espérance demeurer dans cette Eglise et que chaque paroissien puisse être des témoins fidèles de Dieu et la Lumière de ce monde !

LOVASOA

Je suis arrivé à la Réunion en aout 2007. Avant de partir de Madagascar, je connaissais l’existence de la FPMA en tant qu’Église protestante malgache en France. Mais je n’étais pas sûr qu’il y a avait une paroisse FPMA à la Réunion. Le dimanche suivant mon arrivée, j’étais allé au culte à la chapelle Immaculée Conception à Saint-Denis, et j’ai été très bien accueilli. Comme j’étais dans une chorale à Madagascar (Tranovato Ambatonakanga), j’ai décidé d’intégrer la chorale Feon’Anjomara sans attendre. Tous les deux ans, un rassemblement de toutes les chorales de la FPMA est organisé, l’occasion pour tous les choristes de se revoir, et de partager des expériences entre chorale. En 2016 ce rassemblement qui s’appelle « ChoeurUni » s’est tenu à la Réunion, et j’ai pu vivre des moments incroyables en étant membre de l’équipe d’organisation. Aujourd’hui, je travaille dans l’informatique, suis chef de choeur de la chorale depuis 2016 et participe activement à la vie de l’Église en tant que diacre. Je peux dire que la FPMA est pour moi comme une seconde famille.

DINA

Président de la Chorale et Diacre

Je suis arrivée à la Réunion en juillet 2001, soit un an après l’installation de mes parents dans l’Ouest de l’Ile. Ces derniers ont été informés de l’existence d’une église protestante au Port. C’est ainsi que nous sommes venus à la Fpma La Réunion. À ma surprise, une bonne dizaine d’étudiants y étaient également. Mon intégration s’est alors effectuée naturellement. Nous mangions ensemble au Resto U en semaine et par amour du chant, nous chantions dans la chorale le dimanche. De grandes amitiés sont nées dans cette église, amitiés qui restent intactes au fil des années.
En guise de réponse à l’appel du Seigneur, je suis monitrice de l’Ecole du dimanche avec quelques mandats de présidence depuis 2002. J’affectionne particulièrement cette section qui a pour mission de transmettre la Parole de vie aux enfants. Les plus précieux événements de ma vie ont été célébrés à la FPMA. Les couples pastoraux qui se sont succédés m’ont tous été d’un grand soutien lors des moments d’épreuve. Ma petite famille leur est infiniment reconnaissante pour leur exhortation par la prière.
Au sein de la FPMA, ma vie spirituelle est épanouie. Le cadre de vie de cette église est en effet stable.
Avec les autres sections, les forces vives, nous grandissons ensemble dans la connaissance du Christ (2Pierre3 :18).Si la FPMA était une chaîne en or massif, je serais fidèlement l’un de ses maillons. Je l’aime et adhère totalement à ses valeurs chrétiennes.
Fraternellement

CHRISTIANE

Présidente de l'École du Dimanche et Diacre

Ma famille et moi sommes arrivés de Madagascar en 2003 alors que je n’avais que 8 ans. Nous n’avions pas imaginé qu’il puisse y avoir une église protestante malgache à La Réunion. Ce n’est que quelques mois plus tard que nous avons appris qu’il y avait un culte de protestant malgache sur Saint-Denis. Des membres de la FPMA, ayant été mis au courant que nous étions à la recherche d’une église, nous ont contacté pour nous inviter à les rejoindre. Arrivé au sein de la FPMA, nous avons été agréablement surpris de l’existence d’un culte en malgache en France. Nous y avons été très chaleureusement accueillis, et avions trouvé un point de repère dans un contexte de dépaysement total. J’ai rejoint l’école du dimanche directement après notre premier culte. Par la suite, j’ai progressivement pris activement part à la vie de l’église à travers les différentes sections dont je suis membre, celui des jeunes en tant que président, des hommes et aussi de la chorale Feon’anjomara. Mais par-dessus tout, c’est ma foi qui y a grandi. J’ai été catéchumène et plus récemment consacré diacre. La FPMA m’a beaucoup apporté sur le plan personnel et spirituel, elle m’a accompagné tout au long de ces années et des grandes étapes de ma vie.

TAHINA

Président des Jeunes et Diacre

Je suis arrivée à la Réunion en 2001. En 2002, on a commencé à fréquenter la FPMA Réunion par le biais de la famille. J’appréhendais beaucoup car je ne savais pas s’il y avait des jeunes. On y a été accueilli chaleureusement, on m’a présenté aux responsables de chaque sections de l’Église et c’était sans hésitation que je me suis intégrée à la section jeune (STK). C’était un réel plaisir de venir à l’Église, les prédications étaient source de courage. Avec les autres jeunes, on avait beaucoup de plaisir et d’engouement à nous retrouver lors de nos réunions. Nous y discutions de nos projets pour la contribution de notre section au sein de l’Église. L’un de mes plus beaux souvenirs fut l’inauguration de la Chorale Feon’Anjomara – Fpma Réunion dont je faisais partie. J’ai grandi spirituellement au sein de la FPMA et j’ai décidé de me faire communier pour rendre grâce à Dieu de toutes les bénédictions qu’il m’a apporté. La FPMA Réunion était comme une deuxième famille pour moi.

DINAH

M