Header site2

Croix 1

Il n’a point ouvert la bouche (A.B Simpson)

« Il a été maltraité et opprimé, et il n’a point ouvert la bouche, semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent ; il n’a point ouvert la bouche. » (Esaïe 53 :7)

Jésus, seul contre tous, se tenait réprouvé,

Maltraité, opprimé, abandonné des siens,

Alors même qu’il était venu pour les sauver…

Mais Jésus ne répondait rien.

 

Ils déformèrent ses paroles pour l’accuser,

Cruellement, ils l’attachèrent avec les liens,

Ils se moquèrent de lui afin de s’amuser…

Mais Jésus ne répondait rien.

 

La troupe des soldats lui crachèrent au visage,

Le traînèrent partout comme on traîne un vaurien,

Le couvrirent de honte, le traitèrent avec rage…

Mais Jésus ne répondait rien.

 

Pour bien moins, mon ami, t’es-tu mis en colère,

Au nom de la justice, en traitant les autres de chiens,

As-tu pour des broutilles, remué ciel et terre ?

Mais lui, ton Sauveur, ne répondait rien.

                                              ******************

Il n’est pas de spectacle plus sublime dans toute la Bible que le Sauveur qui garde le silence, ne répondant rien aux hommes qui le calomnient, alors qu’il aurait pu les terrasser par la seule puissance de son regard divin, ou par la flamme d’une seule parole de sa bouche. Mais il les a laissés libre, et donner libre cours à leur méchanceté, tandis qu’il se tenait dans la force du silence. L’agneau de Dieu, qui ne disait mot !

 

Il existe une forme de silence qui permet à Dieu d’opérer en notre faveur, et où nous trouvons la force de nous taire. Un silence qui ne cherche pas à répondre ni à se venger, un silence qui ne calcule pas pour savoir quoi dire ou quoi faire, mais qui s’en remet totalement à Dieu, qui Lui laisse le temps de répondre aux coups portés, parce que Son amour ne saurait nous trahir.

 

Si souvent nous empêchons Dieu d’agir en prenant notre propre cause en main, en portant des coups pour défendre nous-mêmes…

 

Avez-vous souffert d’une injustice, avez-vous été faussement accusé, incompris, mal jugé ? Remettez-lui tout cela.

Mes amis, ne vous vengez pas, mais laissez agir la colère de Dieu, car il est écrit :

« C’est à Moi qu’il appartient de faire justice ; c’est Moi qui rendrai à chacun son dû, dit le Seigneur. »

« Ne te laisse jamais dominer par le mal. Au contraire, sois vainqueur du mal par le bien » (Romains 12 : 19-21 »

 

Prière du jour : « Dieu du ciel, nous remettons à toi tout le mal qu’on nous fait car tu es le seul à savoir et décider de ce qui est bien pour nous tous ! » Amen

pensée du jour