Header site2

prière

Frère Roger (en 1974)

Etonnement d’un amour

Toi, le Christ,

Tu offres un trésor d’Evangile,

Tu déposes en nous un don unique :

celui d’être porteurs de ta vie.

 

Mais, pour qu’il soit évident

que le rayonnement vient de toi

et non pas de nous,

tu as déposé ce don irremplaçable

dans des vases d’argile,

dans des cœurs de pauvres.

Tu viens prendre place

dans la fragilité de nos êtres,

là en non pas ailleurs.

 

Alors, sans que nous sachions comment,

tu fais de nous, si démunis et vulnérables,

le rayonnement de ta présence

parmi les humains.

 

Frère Roger, de Taizé

Frère Roger (en 1974)


Frère Roger

Monsieur Roger Schutz, plus connu sous le nom de Frère Roger, est né le 12 mai 1915, à Provence, en Suisse. Il est le fondateur de la communauté de Taizé. Cadet d’une famille de neuf enfants, il est le fils du pasteur protestant Karl Ulrich Schütz et de Amélie Henriette Schütz-Marsauche. Le Frère Roger est mort le 16 août 2005, à Taizé, en France.

Nelson Mandela

Prière et hommage à Nelson Mandela par le Pasteur RAKOTONIRAINY

 

Prière d’action de grâce et d’intercession, au cours de la cérémonie en hommage à Nelson Mandela

Dimanche 15 décembre 2013, au Centre culturel  Nelson Mandela, à La Possession, île de la Réunion

 

O Dieu éternel, Dieu de Jésus-Christ, maître de la vie. Tu es Dieu du pardon, de la paix et d’amour.

 

J’aurais voulu me taire, me sentant tout petit tout petit  devant ton incommensurable grandeur, devant la grandeur de ton serviteur Nelson Mandela.

Oui, j’aurais voulu me taire,  en présence de la multitude de  mots et d’expressions déjà émis, ainsi que  les vibrants témoignages en hommage à Nelson Mandela, de partout dans le monde.

 

Cependant, Seigneur, je ne me tais pas, et j’ouvre ma bouche.

Oui, j’ouvre ma bouche, Seigneur, afin de  te rendre grâce, pour tout ce que tu as fait dans  notre monde d’humains.

Tu nous as donné des prophètes et des apȏtres de la non violence et de la paix. Gandhi, Martin Luther King Nelson Mandela et d’autres encore . Merci pour tous ceux et toutes celles qui luttent pour la non-violence et pour la paix dans le monde.

 

Je ne me tais pas, Seigneur, pour te demander de bénir les actions menées par des hommes et des femmes de bonne volonté, pour que cesse la violence contre les femmes, ici à La Réunion et partout dans le monde.

Et à la veille du second tour des élections présidentielles et des législatives, à Madagascar, que tout se passe dans les meilleures conditions, pour instaurer le vrai pardon et la véritable réconciliation, en vue de la véritable démocratie dans la grande île voisine.

Tu sais, Seigneur, que notre continent africain continue d’être le  théâtre de guerres fratricides, à cause du fanatisme religieux et des luttes politiques soutenant des intérêts économiques divergents. Tu sais ce qui se passe actuellement en Syrie, en Egypte, au Mali, au Centrafrique et ailleurs.

Nous te demandons, Seigneur, de préserver des communautés religieuses des génocides perpétrés par d’autres communautés religieuses.

 

Fais, Seigneur,  que la leçon laissée par Nelson Mandela, ne soit pas vaine, en Afrique du sud et dans les autres points du monde.

Nous t’implorons d’agir dans le cœur des hommes et des femmes, et dans nos cœurs, pour le règne de la non violence et de la paix, jusqu’à l’avènement de ton royaume, prédit par le prophète Esaïe  où « ton Messie sera juge entre les nations, l’arbitre des peuples nombreux. Martelant leurs épées, ils en feront des socs, de leurs lances, ils feront  des serpes. On ne brandira plus l’épée nation contre  nation, on n’apprendra plus à se battre » ( Esaïe 11.4).

Merci, Seigneur Dieu !

 

Pasteur Josoa Rakotonirainy